Les filières de CPGE présentent toutes une ou plusieurs dominantes, qui sont présentes dans leur sigle.

Les horaires sont bien sûr différents selon les filières. Néanmoins, toutes ces filières - à l'exception de la filière BCPST, dans certains cas - conduisent vers les mêmes écoles, où tous les élèves se retrouveront pour suivre un même enseignement.

Chaque matière, quelle qu'elle soit, présente donc dans chaque filière des caractéristiques communes qui sont dégagées ici.

 
 
 

Mathématiques

Les mathématiques constituent une discipline scientifique à part entière. Si elles développent des concepts et des démarches spécifiques, elles fournissent aussi des connaissances et des méthodes indispensables à la physique, à la chimie, à l'informatique et aux sciences industrielles.

En MPSI, PCSI, PTSI, MP, PC, PSI, PT, la répartition des différents domaines des mathématiques est approximativement la suivante :
  • Analyse : 60 %,
  • Algèbre : 30 %
  • Probabilités : 10 %
En PTSI et PT, des notions de géométrie seront aussi abordées.

En BCPST, les Probabilités occupent une part plus importante du programme.
 
Ce découpage indicatif ne doit pas cacher l'unité profonde des mathématiques et les liens entre ces domaines.

Votre temps de travail sera partagé entre les cours, les exercices (travaux dirigés), les devoirs en temps limité, les devoirs en temps libre et les interrogations orales (les colles).
En seconde année, vous bénéficierez de révisions du programme de première année, de préparations aux écrits des concours et, après ces écrits, d'entraînements aux épreuves orales.

L'enseignement des mathématiques en CPGE constitue la base solide et pérenne qui permet l'épanouissement des futurs ingénieurs et enseignants de haut niveau.

Intuition, raisonnement et rigueur sont les qualités nécessaires pour aborder l'étude des mathématiques, qualités que l'enseignement en CPGE vous aidera à creuser.
 
 

Physique

physique 01 physique 02

En physique, le questionnement est permanent : Comment ça marche? Pourquoi ? Comment modéliser et prévoir ?

Les programmes de physique sont très variés, de nombreux domaines sont abordés dans chaque section : mécanique, optique, électricité, thermodynamique... Des notions déjà abordées au lycée sont approfondies pour conduire à une compréhension fine des phénomènes. D’autres notions sont vraiment découvertes en prépa.

La physique est une science expérimentale, c’est particulièrement valorisé à la Martinière Monplaisir. Très bien équipés, les laboratoires de physique permettent à tous les élèves de manipuler eux-mêmes un matériel récent et performant Ils développent ainsi progressivement une démarche scientifique rigoureuse : formulation des hypothèses, réalisation d’expériences, mesures physiques, analyse des résultats, confrontation à un modèle. Des outils d’acquisition ou de traitement des données sont aussi largement mis à leur disposition.
 
 

Chimie

chimie 01 chimie 02

Comment est organisée la matière à l’échelle microscopique ? Comment réagit-elle ? A quelle vitesse ?

L'enseignement de la chimie en prépa s'inscrit dans la continuité du secondaire. Cet enseignement est toutefois beaucoup plus développé dans la filière PCSI puis PC avec un enseignant spécifique et des TP de chimie chaque semaine. Dans les autres filières, le même professeur enseigne physique et chimie en parallèle (comme au lycée). La démarche scientifique est similaire dans ces deux matières.

L’objectif en TP est d’acquérir aisance et autonomie. Le laboratoire de chimie dispose de la totalité du matériel au programme des classes prépa et nos élèves manipulent de nombreux appareils, de la verrerie spécifique et des produits variés. Très encadrés, ils respectent des consignes strictes de sécurité et sont sensibilisés à la gestion des déchets.

En PCSI-PC et en BCPST surtout, une large place est faite à la chimie organique. Deux salles de TP sont spécialement équipées à cet effet.

 
 

Sciences et Vie de la Terre

svt 01 svt 02

Les S.V.T. : des sciences de l’observation.

L’enseignement des S.V.T. en BCPST permet d’approfondir les connaissances et les méthodes acquises dans le secondaire. Il est conçu pour amener progressivement tous les étudiants au niveau requis non seulement pour poursuivre avec succès un cursus d’ingénieur, de vétérinaire, de chercheur, d’enseignant, de scientifique, mais encore pour permettre de se former tout au long de la vie.

Le programme de sciences de la vie permet d’offrir une vision intégrative des phénomènes biologiques : les données moléculaires (biochimie) et cellulaires, sont utilisées pour comprendre le fonctionnement des organismes et des écosystèmes.

Le programme de sciences de la Terre permet d’aborder les grandes thématiques de la géologie moderne.

Toutes ces approches théoriques s’appuient sur des études pratiques en séances de TP.

Les Travaux d’Initiative Personnelle Encadrés (TIPE), portant sur des sujets de biologie ou de géologie, complètent la formation en amenant les étudiants à conduire par eux-mêmes une démarche scientifique mobilisant différentes disciplines (Physique, Chimie, Mathématiques).
 

 
 

Sciences Industrielles pour l'Ingénieur

Les Sciences Industrielles pour l'Ingénieur sont des sciences appliquées à l'étude et à la réalisation d'objets pluritechnologiques : véhicules, ascenseurs, engins de chantier, magnétoscopes, robots industriels, machines-outils...

Elles comportent des études de mécanique théorique (étude de mouvements, d'efforts...) et d'automatique (étude des asservissements...) ainsi que des études de conception et de fabrication. Ces différentes études prennent appui sur les connaissances fondamentales de physique (électricité, mécanique, thermodynamique, mécanique des fluides...) en utilisant les outils issus des mathématiques.

Les démarches utilisées en SII permettent de confronter les modèles théoriques aux réalités industrielles.

Théorie
(Cours et travaux dirigés)

Établissement de modèles
(représentation mathématique des phénomènes et comportements)

Études analytiques et simulations logicielles à partir d'hypothèses

Expérimentation
(Travaux pratiques)
Mise en œuvre de protocoles de mesure sur des systèmes réels

Manipulations et mesures sur les systèmes industriels et modernes du laboratoire

Confrontation du modèle et du réel:

  1. Remise en cause des hypothèses
  2. Établissement de modèles plus élaborés
  3. Production de solutions adaptées et performantes

En SII, vous développerez les qualités nécessaires aux futurs ingénieurs : l'esprit scientifique, le goût du concret et de l'expérimentation, l'esprit critique et le goût du travail en équipe.

 
 

Français

Le programme de Français-Philosophie est le même dans toutes les filières : il s'agit chaque année de travailler sur un thème différent à partir de trois oeuvres, souvent deux oeuvres littéraires et une oeuvre philosophique. Exemeples de programme : "Mesure et Démesure",  "L'homme et l'animal", "La guerre", "Le temps vécut".

Ce programme change tous les ans. Les épreuves des concours peuvent porter sur le programme étudié en première année, même si elles portent en général sur le thème traité en deuxième année.
Les épreuves, elles, ne sont pas les mêmes selon les écoles visées. De même, certaines épreuves proposent un oral, d'autres pas.

Le cours, de deux heures par semaine, articule questions de méthode (résumé et dissertation) et cours sur le thème à la lumière des oeuvres. Une bonne connaissance personnelle de ces oeuvres est exigée des étudiants dès la rentrée de septembre.

 
 

Langues

L'ingénieur doit, dans l'exercice de son métier, pouvoir communiquer dans d'autres langues que la sienne, oralement ou par écrit. Les Grandes Écoles, conscientes de cette réalité, demandent à leurs futurs étudiants des compétences en langues étrangères assez poussées.

Le niveau des épreuves de langues vivantes aux concours scientifiques est donc sans commune mesure avec celui des épreuves du baccalauréat : après un écrit d'admissibilité de longueur et de nature variables selon les concours, les étudiants passent un oral d'admission. Les épreuves d'écrit les plus courantes sont la synthèse de documents, la traduction, le résumé et la rédaction. À l'oral, les candidats doivent être capables de comprendre et analyser des sujets d'actualité à partir de documents écrits ou audio. Tous les sujets sont tirés d'articles de presse et il convient que les candidats se tiennent au courant de toutes les questions d'actualité.

Les étudiants ont donc besoin d'un vocabulaire abondant et varié, ils doivent aussi maîtriser l'essentiel des bases grammaticales. Tout cela s'acquiert par un travail régulier et des interrogations orales tout au long des deux années de classe préparatoire.

En LV1, les étudiants peuvent choisir l’anglais ou l’allemand (2 heures hebdomadaires + 1 interrogation orale par quinzaine). Il est fortement déconseillé de changer sa première langue. En effet, l’expérience montre qu’en cas de permutation après le Bac, les difficultés sont grandes et les résultats décevants.

Tous les étudiants peuvent choisir l’option LV2 : allemand, espagnol ou anglais (2 heures hebdomadaires).

Un séjour en pays germanophone ou anglophone est vivement conseillé. En fin de première année, tous les étudiants germanistes ont la possibilité de passer une semaine en Allemagne dans le cadre d’un séjour d’étude.

En savoir plus sur l'allemand

 
 

Informatique

Tous  les   élèves  de   CPGE  scientifiques  suivent   un  enseignement informatique.

Dans les  filières MP, PC, PSI  et PT, le tronc  commun informatique, ou informatique commune, consiste  en un enseignement d'une  heure de cours hebdomadaire et 2h de TP par quinzaine en première année.

Dans tous les projets qu'un ingénieur doit encadrer, l’informatique tient aujourd'hui une place essentielle.  Afin de pouvoir communiquer avec les informaticiens de son entreprise et participer aux prises de décisions en matière de systèmes d’information, l’ingénieur doit recevoir une formation solide en informatique.

La formation  dispensée en  classe prépas a  pour objectifs  la maîtrise d'un  certain nombre  de concepts  fondamentaux et  en premier  lieu, la conception  rigoureuse  d'algorithmes  et le  choix  de  représentations appropriées des données.

Le programme de première année s'articule autour de quatre parties :

* Quelques éléments d'architecture des ordinateurs
* Algorithmique  et programmation  :  Cet enseignement  se  base sur  le  langage Python et est fondamental pour les trois autres parties.
* Ingénierie numérique et simulation
* Initiation aux bases de données

La  seconde année  prolonge la  partie «algorithmique  et programmation» (l'enseignement est d'une heure hebdomadaire  de cours et d'une heure de TD).

 

L'option informatique, dans la filière MPSI/MP

Le  lycée propose  l'option informatique  aux élèves  de MPSI  (celle-ci n'existe pas dans tous  les lycées) : à la fin  du premier semestre, les étudiants   peuvent   soit   approfondir  la   formation   en   sciences industrielles suivie  depuis le  début de l'année  (option SI),  soit la  remplacer  par  l'option  informatique.   Cet  enseignement  est  de  2h hebdomadaire  sur le  second  semestre de  première année  et  de 2h  en deuxième année.

Cette option permet d'aller plus  loin en algorithmique et programmation et  de  découvrir d'autres  outils  fondamentaux  en informatiques.  Les domaines abordés sur les deux années sont :

* Méthodes de programmation (en particulier  «diviser pour régner» et la   programmation dynamique).
* Structures de données (types abstraits, tableaux, listes, arbres).
* Notions de logique (calcul propositionnel).
* Graphes.
* Motifs, automates et expressions.

Ce  programme  se veut  rester  dans  un  cadre  pratique :  les  outils théoriques étudiés  permettent de  mettre en  œuvre des  solutions qu'il aurait été difficile de trouver en leur absence.

 

L'informatique dans la filière BCPST

En première année l’enseignement est d’une heure de cours par quinzaine et de 2h de TP par quinzaine. En seconde année, il est de 2h de TP par quinzaine.

L'objectif est double : introduire et consolider les concepts de base de l’informatique (analyse et conception d’algorithmes), utiliser l’outil informatique dans le cadre d’une problématiques issue de la Biologie, de la Physique ou des Mathématiques.

Les étudiants doivent notamment réaliser un projet, qui sera évalué au concours.


 
 

TIPE

Le Travail d'Initiative Personnelle Encadré tient une place particulière dans la préparation aux concours.

Contrairement à ce qui se passe dans les disciplines traditionnelles, c'est l'étudiant qui choisit le sujet qu'il veut traiter, sous réserve d'être en accord avec le thème national imposé chaque année.

C'est à lui que revient l'initiative de faire des recherches bibliographiques, sur Internet et, éventuellement, de concevoir et réaliser des expériences, de prendre des contacts avec le monde industriel ou les laboratoires de recherche.
Après avoir analysé et synthétisé les documents et les renseignements collectés, il lui faudra élaborer une réflexion scientifique personnelle, forcément modeste à son niveau universitaire, sous forme de modélisation, de vérification par les calculs de données trouvées...

Cette activité pluridisciplinaire (deux heures par semaine) est encadrée par deux professeurs (biologie et physique en BCPST, mathématiques et physique en MP, physique et chimie en PC, physique et sciences industrielles en PSI et PT, informatique par plusieurs professeurs de la filière).

Lors des concours, le TIPE constitue l'une des épreuves importantes de l'oral, compte tenu de son coefficient (sensiblement le même qu'une épreuve de mathématiques ou de physique) et compte tenu du fait que cette épreuve est commune à la plupart des concours d'entrée aux Grandes Écoles (Mines-Ponts, Centrale, Concours Commun Polytechnique, Arts et Métiers...).

Grâce à sa structure polyvalente et aux équipements modernes de ses laboratoires (biologie, informatique, sciences industrielles, physique), le lycée La Martinière Monplaisir offre des conditions idéales aux étudiants pour exprimer pleinement leurs capacités dans le cadre du TIPE. Il a signé plusieurs partenariats à cet effet avec des écoles d'ingénieurs.

 
 

Éducation physique

Il est recommandé aux étudiants de CPGE d'avoir un minimum de pratique sportive, afin de garder une bonne hygiène de vie et de supporter plus aisément la charge importante de travail intellectuel qui leur est demandée. Les textes officiels prévoient deux heures d'activité physique et sportive par semaine.

L'organisation actuelle permet l'ouverture des installations sportives quatre soirs par semaine (durée totale : douze heures). Chaque élève peut ainsi pratiquer une ou plusieurs activités, une ou plusieurs fois par semaine et pendant le temps qu'il veut. L'autonomie est la règle de fonctionnement.

Activités possibles : escalade, badminton, football, handball, volley-ball, basket-ball, gymnastique, athlétisme, musculation...

Il est aussi proposé une pratique de compétition : championnat inter-classes en sports collectifs (volley-ball, handball, basket-ball).

Contacts

LYCÉE LA MARTINIÈRE MONPLAISIR  
41 rue Antoine Lumière  69372 LYON cedex 08
tel : 04 78 78 31 00
fax : 04 78 77 97 69

Espace Numérique de Travail

 

Suivez-nous sur Facebook